Partenaires

Logo IRMA
Logo CNRS
Logo UDS


Rechercher

Sur ce site

 
 IRMA, UMR 7501
 7 rue René-Descartes
 67084 Strasbourg Cedex
 Tél. 33 (0)3 68 85 01 29
 Fax. 33 (0)3 68 85 03 28

Accueil > Agenda > Séminaires réguliers > Agenda des séminaires, colloquium et groupes de travail

Agenda des séminaires, colloquium et groupes de travail

L’agenda des soutenances de thèses et habilitations à diriger des recherches est disponible ici.

Faire une recherche dans l’agenda depuis 1999.

Séminaires à venir

  • jeudi 22-02-2018 à 09h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Sem in

    Loic Teyssier : "Les champs de vecteurs planaires, c'est planant"

    Je dresserai un petit tour d'horizon des problèmes ouverts en dynamique
    (continue) dans le plan réel : XVI° de Hilbert et question de Poincaré en
    particulier. Avec un peu de chance, j'aurais aussi le temps d'exhiber des
    liens avec d'autres domaines mathématiques, comme les Dessins d'Enfants.

  • jeudi 22-02-2018 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Arithmétique et géométrie algébrique

    Fabien Pazuki (Copenhague) : "Courbes, jacobiennes CM et mauvaise réduction"

  • vendredi 23-02-2018 à 10h45 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Calcul stochastique

    Julien Claisse (CMAP Palaiseau) : "Représentation probabiliste d'EDP elliptiques semi-linéaires par des processus de branchement-diffusion et applications numériques"

    Dans ce travail, on s'intéresse à une classe d'EDP elliptiques semi-linéaires avec condition de Dirichlet et on donne une représentation probabiliste de leur solution à l'aide de processus de branchement-diffusion. Lorsque la non-linéarité porte uniquement sur la solution, nous étendons les résultats précédents de la littérature en montrant que la représentation probabiliste fournit une solution de l'EDP, sans supposer l'existence au préalable. Nous développons également de nouveaux outils permettant d'assurer la validité de la représentation sous des conditions explicites portant sur la taille du domaine ou l'amplitude de la non-linéarité . Dans le cas général, nous obtenons une nouvelle représentation probabiliste en exploitant des formules de différentiation automatique pour rendre compte du terme de gradient non-linéaire. Ces résultats permettent de mettre en œuvre des algorithmes de Monte Carlo pour calculer les solutions d'EDP, ce qui est particulièrement utile en grande dimension, comme nous l'illustrons par des exemples numériques. Travail réalisé en collaboration avec Ankush Agarwal.

  • vendredi 23-02-2018 à 16h00 (Salle de conférences IRMA) - Séminaire Mathémusique (IRMA-USIAS)

    Andrée Ehresmann - Alexandre Popoff : "Approche Catégorielle en Analyse musicale"

    La théorie transformationnelle de la musique proposée par David Lewin dans les années 1980 est basée sur la théorie des actions de groupes sur des ensembles d’objets musicaux. Les relations entre éléments musicaux sont décrites par les éléments de groupe qui les transforment. En y ajoutant des éléments de théorie des graphes, Klumpenhouwer a introduit une notion de réseau transformationnel (ou K-net), et mis en lumière des relations particulières entre ces réseaux, appelées « isographies de K-nets ». Le but de l’exposé (développé dans [1]) est de montrer comment la théorie des catégories permet de poser les bases formelles de ces réseaux et de les enrichir en étendant la notion de K-net en celle de poly-K-net (ou PK-net) ou celle de PK-net relationnel. Formellement un PK-net à valeurs dans une catégorie H (e.g. Sets) consiste en un foncteur R: D -> H (sa forme ‘abstraite’), un foncteur S: C -> H (modélisant son support musical), et un morphisme (F, phi): R -> S de la catégorie Diag(H) des diagrammes de H. Ayant défini la notion d’homographie entre PK-nets de forme R, nous étudierons la catégorie de ces homographies, et caractériserons certaines de ses sous-catégories. Des PK-nets et homographies d’ordre supérieur sont construits par récurrence (en itérant le foncteur Diag). La notion de PK-net est généralisée en celle de PK-net relationnel, en prenant pour H la 2- catégorie des relations binaires entre ensembles, les foncteurs R et S devenant des 'lax- foncteurs et phi une 'lax' transformation natuelle exacte à gauche. Nous donnerons des applications concrètes des PK-nets et des Rel-PK-nets au travers d’exemples tirés notamment de la musique post-tonale de Webern et Berg, ainsi qu’en musique pop. Nous dégagerons également des pistes d’exploration future à l’interface entre théorie des catégories et analyse musicale.

  • jeudi 08-03-2018 à 16h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Doctorants

    Andrea Bianchi (Bonn University) : "TOPOLOGICAL COMPLEXITY OF CONFIGURATION SPACES OF SURFACES"

    The topological complexity of a space was introduced by Michael Farber to study the problem of robot motion planning from a topological perspective: for a space X, TC(X) is the smallest k such that X\times X can be covered by k+1 open sets U_0,...,U_k, and there is a homotopy bringing each U_i to the diagonal of X\times X. I will give all the required definitions and address the problem of determining/bounding the topological complexity of the (un)ordered configuration spaces of surfaces. This is a joint work with David Recio-Mitter.

  • vendredi 09-03-2018 à 10h45 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Calcul stochastique

    Aline Marguet (Grenoble) : "Processus de branchement pour la modélisation d'une population de cellules."

  • lundi 12-03-2018 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire GT3

    François Fillastre (Université de Cergy-Pontoise) : "TBA"

  • mardi 13-03-2018 à 11h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Analyse

    Mattia Cafasso (Université Angers) : "Déformations isomonodromiques et correspondance de Calogero-Painlevé, le cas à plusieurs particules."

    Toute équation de Painlevé peut s'écrire comme le mouvement d'une particule sous un potentiel qui dépend explicitement du temps, et cette formulation admet une extension au cas à plusieurs particules avec une interaction à la Calogero (rationnelle, trigonométrique ou elliptique). Pendant mon séminaire je montrerai que ces systèmes Hamiltoniens à plusieurs particules admettent aussi une formulation isomonodromique, comme conjecturé par Takasaki il y a plusieurs années. Après avoir expliqué la théorie générale, si j'aurai le temps je décrirai l'exemple de la deuxième équation de Painlevé et quelques applications. Les résultats présentés sont issus d'une collaboration avec M. Bertola et V. Roubstov.

  • vendredi 16-03-2018 à 10h45 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Calcul stochastique

    Raphaël Florien (Polytechnique) : "à venir"

  • vendredi 16-03-2018 à 16h00 (Salle de conférences IRMA) - Colloquium Mathématique

    Bruno Vallette (Université Paris 13) : "Le développement récent de l’algèbre supérieure"

    La fin du 19ème siècle et le début du 20ème siècle ont vu l’émergence de l’algèbre linéaire et de l’algèbre moderne qui sont devenues aujourd’hui un langage universel dans toutes les branches des mathématiques ainsi que dans d’autres domaines comme l’économie, la physique, ou les sciences sociales. Malheureusement, cette théorie s’est montrée trop limitée pour résoudre certains problèmes de déformation en topologie, géométrie et physique mathématique, par exemple. Or, nous vivons depuis une vingtaine d’années, une nouvelle période excitante de développement d’une forme supérieure de l'Algèbre motivée par la recherche d’invariants fidèles du type d’homotopie des espaces topologiques (Mandell 2006), la quantification des variétés de Poisson (Kontsevich 1997) ou la classification des problèmes de déformation en caractéristique 0 (Lurie 2010). Dans cet exposé, qui se veut une invitation à l’interdisciplinarité et dont le contenu technique sera élémentaire, j’expliquerai comment ces problèmes ont été résolus grâce à l’introduction d’outils conceptuels nouveaux (opérades et catégories supérieures). Ce nouveau langage universel permet de décrire des phénomènes supérieurs notamment en informatique théorique (théorie homotopique des types) et en théorie des probabilités (non-commutatives).

  • lundi 19-03-2018 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire GT3

    Ken'ichi Ohshika (Osaka) : "TBA"

  • mardi 20-03-2018 à 11h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Analyse

    Nicolas Bergeron (ENS Paris) : "TBA"

  • mardi 20-03-2018 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Algèbre et topologie

    Claudio Quadrelli (Milan) : "à préciser"

  • jeudi 22-03-2018 à 09h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Sem in

    Marguerita Sandon : "à préciser"

  • jeudi 22-03-2018 à 16h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Doctorants

    Andrés Sarrazola-Alzate (IRMA) : "À venir"

  • vendredi 23-03-2018 à 10h45 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Calcul stochastique

    Yvain Bruned (Londres) : "à venir"

  • mardi 27-03-2018 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Algèbre et topologie

    Maria Chlouveraki : "à préciser"

  • vendredi 30-03-2018 à 10h45 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Calcul stochastique

    Aurélia Deshayes (Paris) : "à venir"

  • mardi 03-04-2018 à 10h00 (Salle de conférences IRMA) - Séminaire Mathématique

    Ingrid Daubechies (Duke) : "TBA"

  • mardi 03-04-2018 à 11h30 (Salle de conférences IRMA) - Séminaire Analyse

    Hans-Henrik Rugh (Orsay) : "TBA"

  • mardi 03-04-2018 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Algèbre et topologie

    Olivier Brunat (Jussieu) : "à préciser"

  • jeudi 05-04-2018 à 16h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Doctorants

    Claire Roman (IRMA) : "A venir"

  • vendredi 06-04-2018 à 10h45 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Calcul stochastique

    Béatrice De Tilière : "à venir"

  • vendredi 06-04-2018 à 16h00 (Salle de conférences IRMA) - Colloquium Mathématique

    Béatrice De Tilière (Université Paris-Est Créteil) : "tba"

  • lundi 09-04-2018 à 11h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Quantique

    Daniel Juteau (Universite Paris 7) : "tba"

  • mardi 10-04-2018 à 11h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Analyse

    Alin Bostan (INRIA Saclay) : "TBA"

  • jeudi 12-04-2018 à 16h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Doctorants

    Philippe Ricka (IRMA) : "A venir"

  • lundi 16-04-2018 à 11h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Quantique

    Alexandre Bouayad (University of Cambridge) : "tba"

  • mardi 17-04-2018 à 11h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Analyse

    Gabriel Calsamiglia (Universidade Federal Fluminense) : "TBA"

  • mardi 17-04-2018 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Algèbre et topologie

    Antoine Touzé (Université de Lille) : "A préciser"

  • jeudi 19-04-2018 à 16h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Doctorants

    Camille Combe (IRMA) : "A venir"

  • jeudi 26-04-2018 à 16h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Doctorants

    Xuan-Kien Phung (IRMA) : "A venir"

  • jeudi 03-05-2018 à 16h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Doctorants

    Alexander Thomas (IRMA) : "A venir"

  • lundi 14-05-2018 à 11h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Quantique

    Clément Dupont (Université de Montpellier) : "tba"

  • mardi 15-05-2018 à 11h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Analyse

    Jinan Loubani (IMT (Toulouse)) : "TBA"

  • mardi 22-05-2018 à 11h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Analyse

    Valente Ramirez (IRMAR, Rennes) : "The spectra of singularities of quadratic vector fields"

    Consider a polynomial vector field of degree $n \geq 2$ on $\mathbb{C}^2$. In the generic case, it has $n^2$ isolated singularities, and the holomorphic foliation it defines on $\mathbb{P}^2$ has an invariant line at infinity with $n+1$ singular points. Each equilibrium carries two numerical analytic invariants: the spectrum of its linearization matrix. Each singular point at infinity carries only one invariant: its Camacho-Sad index. Define the extended spectra of singularities to be the collection of these $2n^2+n+1$ numbers. These numbers are constrained by several index theorems, for example the Baum-Bott and the Camacho-Sad theorems. A dimensional argument shows that, for each fixed degree $n$, there must exist more algebraic relations among these numbers than the ones currently known. In this talk we will discuss the case of quadratic vector fields and describe all the relations among these numbers. Besides Baum-Bott, Camacho-Sad and the Euler-Jacobi relations, there is one more "hidden" relation. We will show how to obtain the hidden relation and explain its geometric significance.

  • vendredi 25-05-2018 à 16h00 (Salle de conférences IRMA) - Colloquium Mathématique

    Yulij Ilyashenko (Moscou) : "tba"

  • lundi 28-05-2018 à 11h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Quantique

    Simon Riche (Université Clermont Auvergne ) : "TBA"

  • mardi 29-05-2018 à 11h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Analyse

    Nicolas Rougerie : "TBA"

  • vendredi 15-06-2018 à 16h00 (Salle de conférences IRMA) - Colloquium Mathématique

    Jean-Benoît Bost (Orsay) : "tba"

  • mardi 03-07-2018 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Algèbre et topologie

    Victor Turchin (Kansas State University) : "tba"

  • vendredi 21-09-2018 à 16h00 (Salle de conférences IRMA) - Colloquium Mathématique

    Norbert Schappacher (Université de Strasbourg) : "tba"