Gatien Ricotier

I.R.M.A. / U.F.R. de mathématique et d’informatique

7 rue René Descartes

67084 Strasbourg cedex

Bureau : P-118

Téléphone : 03 68 85 02 78

Doctorant en histoire des mathématiques, j'ai commencé une thèse sous la direction de Norbert Schappacher en septembre 2017. Cet espace me permet de présenter les travaux que je fais dans ce cadre et dans quelques autres projets. Cette page sera enrichie au fur et à mesure.

Je n'ai, bien sûr, pas créé cette page à partir de rien : merci à David Miller de partager des templates sous la licence Open Source MIT.

De même, vous êtes invités à utiliser et distribuer tout ce qui est présenté ici car tout est en open source. En ce qui concerne mes travaux, merci de respecter les licences libres ainsi que de citer vos sources : vous pouvez me le signaler et me faire part de vos retours.

"Cypherpunks write code. We know that someone has to write software to defend privacy, and since we can't get privacy unless we all do, we're going to write it. We publish our code so that our fellow Cypherpunks may practice and play with it. Our code is free for all to use, worldwide. We don't much care if you don't approve of the software we write. We know that software can't be destroyed and that a widely dispersed system can't be shut down." Eric Hughes, 1993.

Thèse

Le projet de thèse que nous avons soumis avec Norbert Schappacher a reçu une bourse de la Région Grand Est. Cela me permet de bénéficier d'un contrat doctoral à l'université de Strasbourg, dans l'Institut de Recherche Mathématique Avancée. Mon sujet central est le groupe de mathématiciens Bourbaki, qui a commencé à se réunir en 1934 et qui existe toujours : Betty vient même d'envoyer des idées fraîches de Nancago !

Vous trouverez ci-dessous quelques axes de recherches autour du sujet "Encyclopédistes et chercheurs avides : les membres du groupe Bourbaki dans les années 1930 à 1950, entre responsabilité collective et projets personnels". N'hésitez pas à me contacter pour me partager des travaux ou pour que je vous fasse part de mes dernières avancées.

Analyse des publications de membres de Bourbaki et d'autres mathématiciens

A l'aide du langage R, du logiciel RStudio et des données de zbMATH fournies par FIZ Karlsruhe.

Je partagerai bientôt le Git du projet ainsi que l'application Shiny qui rassemblera de nombreuses informations.

En guise d'avant-goût, vous pouvez regarder ce graphique interactif. Il est construit sur ces données que je consoliderai plus tard. Vous pouvez aussi faire tourner un script permettant d'afficher ce graphique et quelques autres avec RStudio.

Tri et analyse d'archives

De la poussière, des bases de données, des voyages.

Etudier l'oeuvre collective d'un groupe comme Bourbaki nécessite forcément de parcourir beaucoup de documents. Dans le cas de ce groupe, nous avons affaire à des mathématiciens très productifs qui voyagent beaucoup et entretiennent des réseaux complexes (par exemple la mission Rapkine pendant la seconde guerre mondiale).

Plus concrètement, il y a plus de 16 000 pages d'archives disponibles sur le site des Archives Bourbaki, une importante correspondance éparpillée dans divers fonds d'archives, de nombreuses archives personnelles, etc. Dans ces conditions, l'outil informatique est d'une aide inestimable pour automatiser certaines tâches ou dégager des points à approfondir.

Comparaison et étude de la diffusion de "styles" d'écriture mathématique

Structuration d'écrits mathématiques du début du XXe siècle à nos jours.

Travaux en cours : recherche de critères de discrimination entre certains écrits des éditions de Cambridge, d'autres de N. Bourbaki, de membres de ce groupe ainsi que de quelques autres mathématiciens. En allant plus loin, il serait même intéressant d'étudier l'origine et l'influence du langage TeX sur le style des écrits mathématiques.

Structuration du groupe et comparaison avec d'autres

Bourbaki : une "école de pensée", un "réseau virtuel", un rassemblement autour d'un projet encyclopédique ?

Développement d'une méthodologie de classification et recherche d'exemples. En ce moment, je réfléchis à certaines analogies dans la structure de la production et diffusion des idées du mouvement cypherpunk par rapport celle du groupe Bourbaki.

Terreau de réflexion

Organisation sociale

Le travail social pour favoriser le consensus

Dans la prolongation d'expériences personnelles, je m'intéresse à la structure de groupes et, en particulier, à l'autogestion. Ces problématiques englobent des contraintes techniques (voir, par exemple, le théorème d'impossibilité d'Arrow) et sociales variées (voir Les chefs comment s'en débarasser - du réseau Sans Titre, amélioré par un bénéLove anonyme). La technologie blockchain permet également de développer des outils innovants dans ce domaine.

L'informatique et Internet

Après l'arrivée de la roue virtualisant l'espace, le développement de l'informatique virtualisant les échanges

L'informatique prolonge et amplifie la mondialisation. Les outils qui ont été développés depuis la seconde guerre mondiale permettent de dépasser de nombreuses contraintes : techniques (traitement de grandes quantités de données, intelligence artificielle, édition de documents), spatio-temporelles (échanges de mails, fichiers, conservation de documents), étatiques (application Telegram, utilisation de réseaux MESH comme outil anticensure), économiques (cryptomonnaies), etc. Tout en étant abstraits dans leur essence virtuelle, ces nouveaux lieux d'échanges gardent une accroche physique plus ou moins tangible (écrans, data center, câbles). Je m'intéresse à la création et à la diffusion de ces avancées dans divers cadres géopolitiques.

Mouvement cypherpunk

Le chiffrement assymétrique comme outil de l'idéologie libertaire

Le mouvement cypherpunk est au carrefour des deux entrées précédentes. En s'appuyant sur le chiffrement mathématique, quelques personnes, souvent bénévoles, parfois anonymes, ont développé des moyens de concrétiser leurs idéaux. Essentiellement libertaires (c'est-à-dire prônant une liberté absolue fondée sur la négation du principe d'autorité dans l'organisation sociale et le refus de toute contrainte découlant des institutions fondées sur ce principe), les outils créés par ces individus se sont diffusés bien au-delà de ce milieu. Je commence à rassembler des éléments sur la création et l'utlisation de PGP en tant qu'outil de protection et de signature, sur des messageries cryptées comme Telegram utilisées aussi bien par des politiques français que par la population iranienne, sur le partage libre de connaissances à travers des plateformes telles que LibGen et Sci-Hub, ainsi que sur des moyens d'échanges dont la sécurité est proportionnelle à leur décentralisation, comme les blockchains.

évolution des conditions de recherche en mathématiques à Strasbourg

Les conditions de travail pour la recherche en mathématiques sont excellentes à Strasbourg (cela est encore souligné dans le critère 4 du rapport du comité de visite HCERES 2017). Weil atteste déjà, à la page 100 de ses Souvenirs d'apprentissage, qu'en 1933 le département de mathématiques disposait, au palais universitaire, d'un local ample, spacieux et commode, où était installée une bonne bibliothèque, bien supếrieure à ce qu'on trouvait alors dans les universités provinciales de "l'intérieur", et, ce qui compte aussi, d'un accès bien plus facile pour les professeurs et étudiants sérieux. Par conséquent, je m'intéresse aux éléments qui, depuis 1918, ont contribué à ces conditions de travail. Ces changements sont marqués par quelques étapes comme le repli de l'Université de Strasbourg à Clermont-ferrand pendant la seconde guerre mondiale, ou la création de l'IRMA.

Compétences

Outils et langages de programmation
  • LaTeX : composition de documents textes et de présentation.
  • R et RStudio : langage de programmation et IDE très intéressants pour récupérer des données (API, parsing), les nettoyer, les analyser et les présenter.
  • Shiny : package permettant de construire des applications web interactives à partir de R.

Divers
  • Secourisme : j'ai été sauveteur en mer de la SNSM et ai passé les formations des Premiers Secours en Equipe niveau 1 et 2.
  • Organisation d'événements : j'ai occupé différents rôles dans l'association Genepi dont l'objet est de militer pour le décloisonnement des institutions carcérales. J'ai eu l'occasion de participer à l'organisation de plusieurs concerts au Molodoï.
  • Cuisine et logistique de repas : j'aime bien organiser des banquets (jusqu'à une cinquantaine de personnes pour le moment).

Varia

Enseignements

Mathématiques pour les Sciences de la Vie

Equations différentielles et outils algébriques

Deux groupes de travaux dirigés en L1 S2.

Printemps 2018

Méthodologie du Travail Universitaire

Logique élémentaire et théorie des ensembles

Un groupe de cours intégrés en L1 Math-Info S2.

Printemps 2018

Formation académique

Tours

De la naissance au supérieur
Ecole Stéphane Pitard, Collège Jules Ferry, Lycée Balzac.
17/12/1992 - Août 2010

La Rochelle

Classe préparatoire aux Grandes écoles
Lycée Jean Dautet : MPSI - MP.
Septembre 2010 - Juin 2012

Strasbourg

De la licence à la thèse
UFR de Mathématique et d'Informatique de l'Université de Strasbourg : Licence et master en mathématiques (fondamentales ?).

Mémoire de Master 2 sur le premier livre de l'Intégration de Bourbaki, sous la direction de Norbert Schappacher.

Septembre 2012 - Aujourd'hui