Partenaires

Logo IRMA
Logo CNRS
Logo UDS
Logo MIF


Rechercher

Sur ce site

 
 IRMA, UMR 7501
 7 rue René-Descartes
 67084 Strasbourg Cedex
 Tél. 33 (0)3 68 85 01 29
 Fax. 33 (0)3 68 85 03 28

Accueil > Agenda > Séminaires réguliers > Agenda des séminaires, colloquium et groupes de travail

Agenda des séminaires, colloquium et groupes de travail

L’agenda des soutenances de thèses et habilitations à diriger des recherches est disponible ici.

Faire une recherche dans l’agenda depuis 1999.

Séminaires du jour

  • Aujourd'hui jeudi à 15h00 (Salle de séminaire 418) - Groupe de travail Noetherianitplusieurs visages de la propriétde Noether

    Vladimir Dotsenko (IRMA) : "Opérades et modules sur les opérades : version mélangée"

  • Aujourd'hui jeudi à 15h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Arithmétique et géométrie algébrique

    Niels Feld (Université Paul Sabatier (Toulouse)) : "Transferts, faisceaux homotopiques et K-théorie de Milnor-Witt"

    Dans la fin des années 1990, Voevodsky amorça une unification des méthodes algébriques et topologiques. Mélangeant géométrie algébrique et théorie de l'homotopie, Morel et Voevodsky développèrent ce que l'on appelle aujourd'hui la théorie de l'homotopie motivique dont l'idée maîtresse était d'appliquer les techniques de topologie algébrique classique à l'étude des schémas (la droite affine A1 jouant alors le rôle de l'intervalle unité [0,1]). L'objectif principal de cette nouvelle théorie se concrétisa par la démonstration de la conjecture de Milnor par Voevodsky (notamment grâce aux travaux de Rost sur la théorie des modules de cycles), ce qui lui a valu la médaille Fields en 2002. Dans cet exposé, on commencera par des rappels d'A1-homotopie pour ensuite présenter quelques conséquences de l'étude des faisceaux et des modules homotopiques via l'exemple de la K-théorie de Milnor-Witt : conjecture de Morel sur l'existence de transferts, utilisation des corps p-primaires, théorème d'équivalence avec les modules de cycles, etc.

  • Aujourd'hui jeudi à 16h30 (Salle de conférences IRMA) - Séminaire Doctorants

    Clarence Kineider (IRMA) : "Positivité et algèbres amassées"

    La notion de positivité intervient naturellement dans l'étude des configurations de drapeaux complets dans un espace vectoriel. Dans cet exposé, nous suivrons une démarche algébrique classique : étudier un objet simple dont on veut généraliser les propriétés (l'algèbre des fonctions mineurs d'une matrice), en extraire les données essentielles et enfin définir une structure algébrique permettant de traiter d'autres objets de la même façon.


Séminaires à venir

  • lundi 06-12-2021 à 15h30 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Géométrie et applications

    Bingyu Zhang (Grenoble) : "Capacities from the Chiu-Tamarkin complex"

    Capacities are tools for embedding problems in symplectic and contact geometry, and it is also a touchstone for a tool kit in symplectic and contact geometry. In this talk, I will explain how to construct a sequence of capacities using the Chiu-Tamarkin complex, which is a homology theory developed from the microlocal sheaf theory. Also, we will explain how to compute the capacities for convex toric domains.

  • mardi 07-12-2021 à 10h30 (Salle de séminaire 418) - Séminaire Statistique

    Davide Giraudo (Université de Strasbourg - IRMA) : "Processus empirique basé sur des U-statistiques à deux échantillons"

    Après avoir introduit les U-statistiques à deux échantillons, nous présenterons une version empirique de ces-dernières. Ceci permet de détecter un potentiel changement de loi dans un échantillon. Nous allons donner des conditions suffisantes pour la convergence des U-statistiques à deux échantillons dans un espace fonctionnel approprié ainsi qu'une description du processus limite. Il s'agit d'un travail réalisé en collaboration avec Herold Dehling (Ruhr-Universität Bochum) et Olimjon Sharipov (National University of Uzbekistan).

  • mardi 07-12-2021 à 14h00 (Salle de conférences IRMA) - Séminaire Equations aux dérivées partielles

    Filippo Santambrogio (ICJ, Université Claude-Bernard, Lyon 1) : "Une introduction aux Jeux à Champ Moyen et à leur analyse mathématique"

    Je présenterai d'abord les idées générales de la théorie des jeux à champ moyen, comme elle a été introduite il y a une quinzaine d'années par J.-M. Lasry et P.-L. Lions, en me concentrant en particulier sur le cas où les agents cherchent à éviter la congestion due à une densité trop élevée, ce qui se retrouve dans plusieurs modèles de trafic routier ou piétonnier. Sous certaines hypothèses sur le structure du coût, le jeu est un jeu à potentiel, où l'équilibre peut être trouvé en minimisant une énergie globale, typiquement convexe, mais d'autres modèles tout aussi raisonnables n'ont pas cette structure variationnelle. Le but principal de l'exposé sera d'expliquer les enjeux de la théorie et les liens entre EDP, calcul des variations, et théorie des jeux, avec une attention particulière au besoin de régularité des solutions. Je mentionnerai aussi les stratégies les plus courantes pour prouver des résultats d'existence (point fixe de Kakutani, méthodes variationnelles) et pour l'approximation numérique dans certains cas.

  • mardi 07-12-2021 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Algèbre et topologie

    Christine Vespa (IRMA) : "Foncteurs polynomiaux associés aux diagrammes de Jacobi"

    Résumé : Habiro et Massuyeau ont étendu l’intégrale de Kontsevich en construisant un foncteur allant de la catégorie des enchevêtrements inférieurs dans les corps en anses et à valeurs dans la catégorie A des diagrammes de Jacobi dans les corps en anses. Cette catégorie A a pour sous-catégorie la linéarisation de la catégorie opposée des groupes libres de type fini notée gr^op. Dans des travaux récents, Katada étudie le premier projectif standard de la catégorie des foncteurs de A dans les espaces vectoriels. Elle obtient notamment, par restriction, une famille de foncteurs polynomiaux sur gr^op qui sont des outre-foncteurs au sens que j’ai introduit dans des travaux antérieurs avec Powell. Dans cet exposé, j’expliquerai les résultats ci-dessus et présenterai des travaux en cours généralisant les résultats de Katada pour les projectifs standards supérieurs qui donnent lieu à des foncteurs polynomiaux sur gr^op qui ne sont plus des outre-foncteurs.

  • jeudi 09-12-2021 à 13h30 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Analyse

    Sandro Franceschi (Paris) : " Nature algébrique de la distribution stationnaire d'un mouvement brownien réfléchi dans un cône et invariants de Tutte."

    Nous considérerons la distribution stationnaire du mouvement brownien réfléchi dans cône bidimensionnel. Nous étudierons alors la nature algébrique et différentielle de la transformée de Laplace de cette distribution stationnaire. Plus précisément on déterminera les conditions nécessaires et suffisantes pour que cette transformée de Laplace soit rationnelle, algébrique, différentiellement finie ou plus généralement différentiellement algébrique. Dans le cas différentiellement algébrique, nous irons plus loin en proposant une expression explicite, sans intégrale. Pour prouver ces résultats, nous partirons d'une équation fonctionnelle satisfaite par la transformée de Laplace, à laquelle nous appliquerons des outils d'horizons divers. Pour établir l'algébricité différentielle, un ingrédient clé sera la méthode des invariants de Tutte, qui trouve son origine dans la combinatoire énumérative. Elle permet d'exprimer la transformée de Laplace comme une fonction rationnelle d'un certain invariant canonique, une fonction hypergéométrique dans notre contexte. Pour établir la transcendance différentielle, nous transformerons l'équation fonctionnelle en une équation aux q-différences et appliquerons des résultats galoisiens sur la nature des solutions de telles équations. Travail conjoint avec Mireille Bousquet-Mélou, Andrew Elvey Price, Charlotte Hardouin et Kilian Raschel.

  • jeudi 09-12-2021 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Arithmétique et géométrie algébrique

    Kuan-Wen Lai (MPI Bonn) : "Bijective Cremona transformations of the plane"

    Birational automorphisms of projective spaces are called Cremona transformations. Fixing a ground field k, we call a Cremona transformation "bijective" if both the map and its inverse are well-defined at all the k-rational points. When k is finite, every such map induces a permutation on the set of rational points, and one may ask which permutation on the rational points can be realized this way. In this talk, I will present the full answer for the case of dimension 2. This is a joint work with Shamil Asgarli, Masahiro Nakahara, and Susanna Zimmermann.

  • jeudi 09-12-2021 à 15h00 (Salle de séminaire 418) - Groupe de travail Noetherianitplusieurs visages de la propriétde Noether

    Frédéric Chapoton (IRMA) : "Langage opéradique pour les algèbres PI et les algèbres tordues"

  • jeudi 09-12-2021 à 16h30 (Salle de conférences IRMA) - Séminaire Doctorants

    Thomas Saigre (IRMA) : "Construction de jeux de tuiles apériodiques sur grille hexagonale"

    Dans cet exposé, on s’intéressera à la définition des pavages sur des grilles régulières ainsi que la périodicité de ceux-ci, puis on verra une méthode substitutive pour construire un jeu de tuile qui pave le plan de façon apériodique, que l’on appliquera au cas de tuiles hexagonales

  • vendredi 10-12-2021 à 10h00 (Salle de séminaires IRMA) - Groupe de travail Propriété d approximation fine

    Emiliano Ambrosi (IRMA) : "Propriété d'approximation fine pour les espaces homogènes"

  • vendredi 10-12-2021 à 16h00 (Salle de conférences IRMA) - Colloquium Mathématique

    Claire Mathieu (Université de Paris) : "Two-sided matching markets with correlated random preferences"

    Stable matching in a community consisting of men and women is a classical combinatorial problem that has been the subject of intense theoretical and empirical study since its introduction in 1962 in a seminal paper by Gale and Shapley, who designed the celebrated ``deferred acceptance'' algorithm for the problem. In the input, each participant ranks participants of the opposite type, so the input consists of a collection of permutations, representing the preference lists. A bipartite matching is unstable if some man-woman pair is blocking: both strictly prefer each other to their partner in the matching. Stability is an important economics concept in matching markets from the viewpoint of manipulability. The unicity of a stable matching implies non-manipulability, and near-unicity implies limited manipulability, thus these are mathematical properties related to the quality of stable matching algorithms. This work is a theoretical study of the effect of correlations on approximate manipulability of stable matching algorithms. Our approach is to go beyond worst case, assuming that some of the input preference lists are drawn from a distribution. Our model encompasses a discrete probabilistic process inspired by a popularity model introduced by Immorlica and Mahdian, that provides a way to capture correlation between preference lists. Approximate manipulability is approached from several angles : when all stable partners of a person have approximately the same rank; or when most persons have a unique stable partner. Another quantity of interest is a person's number of stable partners. Our results aim to paint a picture of the manipulability of stable matchings in a ``beyond worst case'' setting. This is joint work with Hugo Gimbert and Simon Mauras bio: Claire Mathieu is a research director in Computer Science at CNRS (Centre National de la Recherche Scientifiqie) in France. She works on the design and analysis of algorithms. She has published over a hundred papers and is in particular author of: Mathieu C., L’Algorithmique, Paris, Fayard/Collège de France, coll. « Leçons inaugurales du Collège de France », no273, 2018 ; édition électronique : Collège de France, DOI : 10.4000/ books.cdf.5609.

  • lundi 13-12-2021 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire GT3

    Gerhard Knieper (Universitat Bochum) : "Growth rate of closed geodesics on surfaces without conjugate points."

  • mardi 14-12-2021 à 14h00 (Salle 301) - Séminaire Equations aux dérivées partielles

    Christophe Zhang (INRIA Nancy Grand Est) : "Contrôlabilité de l'équation de la chaleur avec des formes"

    On s'intéresse à un problème de contrôle approché de l'équation de la chaleur par des "formes" : des contrôles internes, qui en espace sont des fonctions caractéristiques d'ensembles de mesures uniformément bornées. Pour faire cela, on voit la recherche de contrôles comme la recherche de contrôles optimaux sous contraintes pour un certain coût bien choisi. En peut appliquant la dualité de Fenchel-Rockafellar, qui associe à un problème d'optimisation (dit primal) un problème dit dual, et le principe "de la baignoire", qui concerne l'optimisation sous contraintes d'un produit scalaire, on trouve le "bon problème de contrôle optimal à résoudre" en travaillant sur le problème dual. Une fois trouvé le "bon problème dual", la solution du problème dual permet de construire le contrôle optimal (sous de bonnes hypothèses). On peut alors étudier le coût de contrôlabilité en fonction du temps final, ainsi que les liens de ce problème de contrôle par des formes avec un problème de contrôle en temps minimal.

  • mercredi 15-12-2021 à 09h00 (Web-séminaire) - Groupe de travail Machine Learning

    Clémentine Courtès / Joubine Aghili (Université de Strasbourg, IRMA) : "Hilbert à noyau reproduisant, régression à noyau et variante bayésienne"

  • jeudi 16-12-2021 à 13h30 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Analyse

    Yacin Ameur (Lund University) : "An explicit charge-charge correlation function at the edge of a two-dimensional Coulomb droplet."

  • vendredi 17-12-2021 à 10h00 (Salle de séminaires IRMA) - Groupe de travail Propriété d approximation fine

    Carlo Gasbarri (IRMA) : "Preuve du théorème de descente pour la propriété d'approximation fine"

  • lundi 10-01-2022 à 15h30 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Géométrie et applications

    Ailsa Keating (Cambridge) : "TBA"

  • mardi 11-01-2022 à 14h00 (Salle 301) - Séminaire Equations aux dérivées partielles

    Erwan Deriaz (CNRS Nancy) : "Poisson Solvers, State of the Art"

    Solving Poisson equation is ubiquitous in Physics simulation. All numerical methods (Spectral, Finite Differences, Finite Elements, Discontinuous Galerkin) complement themselves with an ad hoc Poisson solver. In uniform Cartesian grids with periodic boundary conditions the Fast Fourier Transform (FFT) with its complexity in O(N log(N)) –N denotes the number of points– and its spectral accuracy beats all concurrent numerical methods. In the 80’s, the multigrid methods [HACKBUSCH 85] with their complexity in O(N log(N)) (the log(N) factor stands for the number of iterations necessary to reach the accuracy corresponding to the increase of the number of points N) opened the door to efficient numerical methods suited to non periodic boundaries and immersed boundaries. Their principle (to separate scales to apply Gauss Seidel iterations) inspired the preconditioning of powerful Linear Solvers (e.g. preconditioning of GMRES) establishing the algebraic multigrid methods. These are blind to the underlying grid structure and can be used in any contexts such as the adaptive grids for instance. In the 90’s, the Fast Multipole Method [GREENGARD 1987] based on the integral solution of the Poisson Equation and on the properties of its Green kernel, appeared as a concurrent method efficiently adressing the adaptive context and the presence of boundaries.

  • mercredi 12-01-2022 à 09h00 (Web-séminaire) - Groupe de travail Machine Learning

    Vincent Vigon (Université de Strasbourg, IRMA) : "Intelligence artificielle et deep learning"

  • mercredi 12-01-2022 à 11h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Quantique

    Nicolas Jacon (Université de Reims) : "A préciser"

  • jeudi 13-01-2022 à 10h45 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Calcul stochastique

    Jan Volec (Czech Technical University) : "Graph limits, common graphs and Sidorenko's conjecture"

    TBA

  • jeudi 13-01-2022 à 13h30 (Salle de conférences IRMA) - Séminaire Analyse

    Benoit Douçot (LPTHE, Jussieu, Paris) : "Electrostatique topologique"

  • lundi 17-01-2022 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Géométrie et applications

    Pierre-Louis Blayac (Bonn) : "tba"

  • lundi 17-01-2022 à 15h30 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Géométrie et applications

    Robert Cardona Aguilar (IRMA) : "TBA"

  • mardi 18-01-2022 à 14h00 (Salle 301) - Séminaire Equations aux dérivées partielles

    Bertrand Maury (Université Paris Saclay) : "TBA"

  • mardi 18-01-2022 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Algèbre et topologie

    Anne Moreau (Orsay) : "À confirmer"

  • mercredi 19-01-2022 à 09h00 (Web-séminaire) - Groupe de travail Machine Learning

    Vincent Vigon (Université de Strasbourg, IRMA) : "Intelligence artificielle et deep learning (suite)"

  • mercredi 19-01-2022 à 11h00 () - Séminaire Quantique

    Anderson Vera (POSTECH, Pohang) : "Suite centrale descendante double et filtration de Johnson double du groupe de difféotopies d'une surface"

    séminaire en ligne Pour un triplet (K,X,Y) constitué d'un groupe K et de deux sous-groupes distingués X et Y de K, nous introduisons une famille doublement indexée de sous-groupes distingués de K que nous appelons "suite centrale descendante double". En particulier, si K=XY on montre que cette famille permet de récupérer la suite centrale descendante de K. Si G est un groupe agissant sur K préservant X et Y, on montre que la suite centrale descendante double induit une filtration doublement indexée de G. Nous appliquons cette théorie pour G le groupe des classes d'isotopie des auto-homéomorphismes de la 3-sphère S^3 qui préservent la décomposition standard de S^3 comme le recollement de deux corps en anses de genre g>1. Finalement on montre que cette filtration double peut s'étendre à tout le groupe de difféotopies d'une surface de genre g avec une composante de bord. Travail conjoint avec Kazuo Habiro.

  • jeudi 20-01-2022 à 13h30 (A confirmer) - Séminaire Analyse

    Alexander Strohmaier (Leeds) : "A venir"

  • vendredi 21-01-2022 à 16h00 (Salle de conférences IRMA) - Colloquium Mathématique

    Sébastien Gouëzel (Rennes) : "tba"

  • lundi 24-01-2022 à 14h00 (A confirmer) - Séminaire GT3

    *** Préciser (Heidelberg) : "tba"

  • lundi 24-01-2022 à 15h30 (A confirmer) - Séminaire Géométrie et applications

    *** Préciser (Karlsruhe) : "tba"

  • mardi 25-01-2022 à 14h00 (Salle 301) - Séminaire Equations aux dérivées partielles

    Pierre Mollo (Université de Reims) : "TBA"

  • mercredi 26-01-2022 à 11h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Quantique

    Valdo Tatitscheff (IRMA) : "A préciser"

  • mardi 01-02-2022 à 14h00 (Salle 301) - Séminaire Equations aux dérivées partielles

    Raphaël Loubère (CNRS & Université de Bordeaux) : "TBA"

  • mardi 01-02-2022 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Algèbre et topologie

    Sylvain Douteau (University of Stockholm) : "À confirmer"

  • lundi 07-02-2022 à 15h30 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire GT3

    Théo Marty (Max Planck, Bonn) : "TBA"

  • mardi 08-02-2022 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Algèbre et topologie

    Bernhard Keller (IMJ-PRG) : "À confirmer"

  • jeudi 10-02-2022 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Analyse

    Pierre Delplace (ENS de Lyon) : "Berry-Chern monopoles and spectral flows"

  • lundi 21-02-2022 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire GT3

    Boumediene Et-Taoui (Mulhouse) : "TBA"

  • mardi 22-02-2022 à 14h00 (Salle 301) - Séminaire Equations aux dérivées partielles

    Charlotte Perrin (CNRS & Aix-Marseille Université) : "TBA"

  • vendredi 25-02-2022 à 16h00 (Salle de conférences IRMA) - Colloquium Mathématique

    Philippe Clauss (I-Cube) : "Expressions Trahrhe : inversion de certains polynômes d'Ehrhart pour l'inversion (unranking) de l'ordre lexicographique des points entiers inclus dans un polyèdre ; et applications en parallélisation de boucles dans les programmes"

  • mardi 01-03-2022 à 14h00 (Salle 301) - Séminaire Equations aux dérivées partielles

    Andrea Natale (Inria Lille) : "TBA"

  • lundi 07-03-2022 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire GT3

    Ken'ichi Ohshika (Tokyo) : "TBA"

  • mardi 08-03-2022 à 14h00 (Salle 301) - Séminaire Equations aux dérivées partielles

    Florian Blachère (Université de technologie de Troyes) : "TBA"

  • lundi 14-03-2022 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire GT3

    Bob Penner (IHES) : "TBA"

  • mardi 15-03-2022 à 14h00 (Salle 301) - Séminaire Equations aux dérivées partielles

    Agnès Chan (Université de Bordeaux) : "TBA"

  • lundi 21-03-2022 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire GT3

    Selim Ghazouani (London) : "TBA"

  • mardi 22-03-2022 à 14h00 (Salle 301) - Séminaire Equations aux dérivées partielles

    Quentin Denoyelle (Université de Paris, MAP5) : "TBA"

  • mardi 26-04-2022 à 14h00 (Salle 301) - Séminaire Equations aux dérivées partielles

    Arnaud Münch (Université Clermont Auvergne) : "TBA"

  • mardi 03-05-2022 à 14h00 (Salle 301) - Séminaire Equations aux dérivées partielles

    Benjamin Boutin (Université Rennes 1 - IRMAR) : "TBA"

  • mardi 17-05-2022 à 14h00 (Salle 301) - Séminaire Equations aux dérivées partielles

    Gabriel Peyré (CNRS et DMA, Ecole Normale Supérieure) : "TBA"

  • jeudi 30-06-2022 à 14h00 (Salle de conférences IRMA) - Séminaire Analyse

    Jasmin Raissy (Université Bordeaux) : "TBA"