Dernières modifications : 29 septembre 2017.

Yann Bugeaud

Professeur.
Directeur de l'IRMA (Institut de recherche mathématique avancée, U.M.R. 7501).

Institut universitaire de France (2008 - 2013).

Spécialités : approximation diophantienne, équations diophantiennes, transcendance, répartition modulo un.

Département de mathématiques, bureau 315, IRMA , Université de Strasbourg.

Université de Strasbourg
Mathématiques
7, rue René Descartes,
F-67084 Strasbourg cedex, France.

téléphone : [33] +3 68 85 02 70
fax : [33] +3 68 85 03 28
e-mail : bugeaud @ math.unistra.fr

WebMail


``Un chercheur universitaire est un individu qui en sait toujours plus sur un sujet toujours moindre, en sorte qu'il finit par savoir tout de rien.'' (Simon Leys)

Distribution modulo one and Diophantine approximation
Coming soon!

On the 25th of September 2017, I sent the final manuscript of my textbook Linear forms in logarithms and applications, to be published by the European Mathematical Society in the series IRMA Lectures in mathematics and theoretical physics.


Activités éditoriales / Editorial duties



Gazon du Faing, mi-septembre 1998

``Quand l'université cède à la tentation utilitariste, elle trahit sa vocation et vend son âme. (...) L'université n'est pas une usine à fabriquer des diplômés, à la façon des usines de saucisses qui fabriquent des saucisses. C'est le lieu où une chance est donnée à des hommes de devenir qui ils sont vraiment.'' ( Simon Leys )

Quatre ouvrages consacrés à l'université :

* Universitas calamitatum : Le livre noir des réformes universitaires (Abélard, éd. du croquant).

* Savoir à vendre (Chr. de Montlibert, éd. Raisons d'Agir).

* L'éclipse du savoir (Lindsay Waters, éd. Allia).

* La bulle universitaire (Libero Zuppiroli, Éditions d'en bas, Lausanne).

``Pourvu d'une parcelle de pouvoir, aussi petite soit-elle, on se sent moins seul, moins frustré et la vie reprend du sel et du sens.'' (L. Zuppiroli, op. cit., p.48)

* Sauvons la recherche

* Sauvons l'université


Intérêts extra mathématiques : c'est ici.


Été 2015, en lisant Celles qui attendent, de Fatou Diome

Palourdes sarzeautines