event
  • Modélisations d'espaces et langages musicaux pour l'analyse et la composition

    — Louis Bigo

    14 octobre 2022 - 14:00Salle de séminaires IRMA

    Cet exposé parcourt un ensemble de représentations et algorithmes dédiés à l’analyse et la composition de musique assistée par ordinateur, avec comme point commun leur propension à capturer différentes facettes du langage musical tel qu’il apparait dans les partitions. Nous présenterons en premier lieu une approche spatiale à l'analyse et la composition, se basant sur le Tonnetz généralisé. La notion de langage musical sera ensuite approchée à travers des composants essentiels des partitions, incluant la structure, la texture ou encore les annotations relatives à la pratique instrumentale dans le cas spécifique des tablatures de guitare. Nous évoquerons par ailleurs l’adaptation d’outils d’intelligence artificielle élaborés dans le domaine du Traitement Automatique du Langage Naturel (TALN) pour l’étude des partitions, ainsi que la propension de ces outils à nous interroger sur l’assimilation de la musique à un type particulier de langage. Nous évoquerons enfin une expérience de co-composition musicale homme/machine engageant ces concepts dans le cadre d’une participation au concours de l’AI Song Contest.

    Lien pour suivre le séminaire en ligne : https://univ-lille-fr.zoom.us/j/94027421672
  • Théories transformationnelles en musique: de la théorie des groupes aux musiques de films, et au delà.

    — Alexandre Popoff

    18 novembre 2022 - 16:00Petit amphi math

    Ce séminaire porte sur les théories transformationnelles, étudiées à la fois du point de vue de leur formalisme mathématique et de leur application en analyse musicale. Le travail fondateur de David Lewin dans les années 1980 a permis d'étudier les objets musicaux (classes de hauteurs, accords, rythmes, etc.) non plus en eux-même, par exemple dans un cadre tonal donné, mais par leur transformations via un formalisme basé sur la théorie des groupes. Les 'Generalized Interval Systems' de Lewin ont ainsi pu être notamment appliqués à l'étude des accords triadiques, d'où provient la théorie néo-Riemannienne. Nous en rappellerons les bases mathématiques, et en montrerons le potentiel dans l'analyse des musiques de films où le "chromatisme pantriadique" (selon l'expression de Frank Lehman) s'y prête particulièrement bien. En parallèle tout au long de la présentation, nous montrerons comment la refonte du formalisme de Lewin dans le cadre plus général de la théorie des catégories permet de définir de nouveaux outils mathématiques pour l'analyse musicale.
  • La déraisonnable efficacité de la Transformée de Fourier Discrète en théorie musicale.

    — Emmanuel Amiot

    9 décembre 2022 - 14:00Salle de conférences IRMA

    Depuis une douzaine d'années, la transformée de Fourier discrète (DFT) s'est révélée extrêmement efficace pour l'étude de structures musicales. Cependant il existe de nombreuses autres décompositions possibles, parfois plus efficaces dans d'autres domaines (comme les ondelettes). Y a-t-il une raison profonde expliquant l'efficacité de la DFT en musique, ou son usage relèverait-il d'une paresse intellectuelle? Par l'auteur de "Music through Fourier Space".