Institut de recherche mathématique avancée

L'institut

Photo de la tour IRMA

L'IRMA

Riche d’une histoire de plus de 100 ans, l'IRMA est aujourd'hui une unité mixte de recherche sous la double tutelle de l’Institut National des Sciences Mathématiques et de leurs Interactions du CNRS et de l’Université de Strasbourg.

L'Institut est adossé à l'UFR de Mathématiques et Informatique de l'Université de Strasbourg.

Photo de la tour IRMA

L'IRMA

Riche d’une histoire de plus de 100 ans, l'IRMA est aujourd'hui une unité mixte de recherche sous la double tutelle de l’Institut National des Sciences Mathématiques et de leurs Interactions du CNRS et de l’Université de Strasbourg.

L'Institut est adossé à l'UFR de Mathématiques et Informatique de l'Université de Strasbourg.

À la une

icmp2024

ICMP 2024

ICMP 2024 : les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 7 juin !!


©icmp2024
icmp2024

ICMP 2024

ICMP 2024 : les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 7 juin !!


©icmp2024

Agenda

  • Lundi 27 mai 2024 - 15h30 Séminaire Géométrie et applications

      Clémence Labrousse : Complexité des systèmes hamiltoniens intégrables
    • Lieu : Salle de séminaires IRMA
    • Résumé : La complexité d'un système dynamique lisse est usuellement quantifiée l'entropie topologique, mais dans le cas des systèmes hamiltoniens intégrables, celle-ci est en général non pertinente. Nous présenterons un autre outil, l'entropie polynomiale qui se révèle particulièrement adaptée à ces systèmes.

  • Lundi 27 mai 2024 - 17h00 Groupe de travail Higgs bundles

      Roméo Troubat : Hitchin components
    • Lieu : Salle de séminaires IRMA
  • Mardi 28 mai 2024 - 14h00 Séminaire Algèbre et topologie

      Tristan Bozec : Des structures Calabi-Yau aux théories topologiques des champs.
    • Lieu : Salle de séminaires IRMA
    • Résumé : Le principe de Kontsevich-Rosenberg consiste à définir et comprendre des structures sur les algèbres associatives qui induisent des structures géométriques classiques sur leurs espaces de représentations. Les premières sont appelées versions "non-commutatives" des secondes. Ainsi, par exemple, les structures bisymplectiques introduites par Crawley-Boevey, Etingof et Ginzburg forment le pendant non-commutatif des structures Hamiltoniennes ; les structures double Poisson de Van den Bergh celui des variétés Poisson. Plus tard, dans le contexte des algèbres différentielles graduées, Brav et Dyckerhoff ont montré que l'analogue non-commutatif des structures symplectiques consistait en des structures dites Calabi-Yau (CY). Dans cet exposé je motiverai cette terminologie, expliquerai une version relative qui donne des structures lagrangiennes, comment on peut s'inspirer de la géométrie symplectique "traditionnelle" pour obtenir de nouveaux exemples, et enfin comment ces structures CY définissent une TFT qui factorise celle des structures lagrangiennes qui participe au formalisme AKSZ. C'est un rapport sur des travaux réalisés avec Damien Calaque et Sarah Scherotzke.

  • Du 29 au 31 mai 2024 conférence

      Catégories amassées et symétrie miroir (Rencontre ANR Charms)
    • Lieu : Salle de conférences IRMA
  • Jeudi 30 mai 2024 - 09h00 Séminaire Sem in

      Augustin Chevallier : À venir
    • Lieu : Salle de séminaires IRMA
    • Résumé : TBA

  • Jeudi 30 mai 2024 - 10h30 Groupe de travail La méthode de Lawrence-Venkatesh

      Emiliano Ambrosi : Monodromie et groupes de Tannaka
    • Lieu : Salle de séminaires 309

Actualités

Toutes les actualités