event

Séminaire Doctorants

organisé par l'équipe DOCT

  • TBA

    — Amaury Bittmann

    1 janvier 2016 - 16:00Salle de séminaires IRMA

  • Réunion d'organisation

    — Audrey Vonseel

    7 janvier 2016 - 16:15Salle de séminaires IRMA

  • Semi-groupes numériques : résultats introductifs et conjectures

    — Stéphane Marseglia

    14 janvier 2016 - 16:00Salle de séminaires IRMA

  • Modélisation d'un bioréacteur

    — Guillaume Dollé

    21 janvier 2016 - 16:00Salle de séminaires IRMA

  • Opérateurs pseudo-différentiels

    — Alix Deleporte

    28 janvier 2016 - 16:00Salle de séminaires 309

    Attention : Changement de salle.
  • Introduction à la classification analytique des champs de vecteurs : exemple du noeud-col en dimension 2

    — Amaury Bittmann

    4 février 2016 - 16:00Salle de séminaires IRMA

  • Quelques descriptions de la sphère d'homologie de Poincaré (d'après Kirby et Scharlemann)

    — Anderson Vera Arboleda

    11 février 2016 - 16:00Salle de séminaires IRMA

    La sphère d'homologie de Poincaré est un exemple intéressant de variété en dimension trois ; en particulier, c'est l'unique sphère d'homologie avec groupe fondamental fini (non trivial). Dans cet exposé on présente différentes constructions de cet espace et quelques équivalences.
  • TBA

    — Amandine Pierrot

    25 février 2016 - 16:00Salle de séminaires IRMA

  • Groupes et algèbres de Lie

    — Philippe Meyer

    3 mars 2016 - 16:00Salle de séminaires IRMA

  • Polynôme d'Alexander

    — Nicolas Pastant

    10 mars 2016 - 16:00Salle de séminaires IRMA

  • Schémas au différences compacts pour la résolution de l'équation d'advection sphérique

    — Matthieu Brachet

    17 mars 2016 - 14:00Salle de séminaires IRMA

    Attention : Horaire inhabituel
  • Introduction aux méthodes d’Ingham pour le contrôle, cas d’une poutre vibrante

    — Florian Delage

    24 mars 2016 - 16:00Salle de séminaires IRMA

  • Répartition uniforme dans R/Z

    — Guillaume Klein

    31 mars 2016 - 16:00Salle de séminaires IRMA

  • Résolution de l'idéal jacobien d'une courbe

    — Rémi Bignalet-Cazalet

    21 avril 2016 - 14:00Salle de séminaires IRMA

    L'idéal jacobien d'une courbe plane réduite X est engendré par les dérivées partielles d'un polynôme définissant X. On dit que X est dite libre si le premier module des syzygies de l'idéal jacobien est libre. Très récemment, A.Dimca et G.Sticlaru ont établi la définition de courbe presque libre en donnant une condition similaire sur la résolution de J_X. Un résultat de C.T.C.Wall et A.A. du Plessis (C.T.C.Wall et A.A. du Plessis, Application of the theory of the discriminant to highly singular plane curves, Math. Proc. Camb. Phil. Soc., 126, 256-266, 1999) établit les nombres du Tjurina possibles de courbes libres. Dans cet exposé, on remontrera ce résultat en utilisant des propriétés des classes de Chern du fibré tangent logarithmique de X et on établira un résultat similaire pour les courbes presque libres.
  • Lagrangiens dans les modules alternés finis

    — Clément Guérin

    19 mai 2016 - 16:00Salle de séminaires IRMA

    Une structure de module bilinéaire sur A un groupe abélien fini est une forme bilinéaire sur A à valeurs dans Q/Z. Dans le cas où la forme bilinéaire est alternée, on parle d'un module alterné fini. Si la forme bilinéaire est symplectique (i.e. alternée et non-dégénérée), l'objet se comporte comme dans le cas vectoriel (A un K-espace vectoriel et la forme symplectique à valeur dans K). Par contre, quand la forme bilinéaire est dégénérée, très peu de choses sont connues. Dans l'exposé, nous verrons quelques propriétés de ces modules alternés et des exemples, notamment vis-à-vis des lagrangiens.
  • Méthodes de préconditionnement pour les équations de Navier-Stokes

    — Ranine Tarabay

    26 mai 2016 - 16:00Salle de séminaires IRMA

  • Riemann-Roch Theorem

    — Elena Frenkel

    2 juin 2016 - 16:00Salle de séminaires IRMA

  • TBA

    — Simon Schatz

    16 juin 2016 - 16:00Salle de séminaires IRMA

  • Dualité de Howe et théorie des caractères

    — Allan Merino

    23 juin 2016 - 14:00Salle de conférences IRMA

    Attention : salle inhabituelle ! Pour un groupe de Lie quelconque donné, la détermination explicite de son dual unitaire (ou admissible) est en général impossible à déterminer. Plusieurs outils permettent toutefois d’obtenir des renseignements concernant ce dernier, dont l’un est via un argument de « dualité ». Je présenterai lors de cet exposé la dualité (ou correspondance) de Howe, qui met en évidence une correspondance entre certaines représentations admissibles des membres d’une paire duale (G,G^{‘}) dans le groupe métapléctique (unique revêtement double connexe à deux feuillets du groupe sympléctique). Je parlerai ensuite de la notion de caractère pour une représentation de dimension infinie et expliquerai rapidement, dans le cas où l’un des membres est compact, le lien entre les deux notions présentées précédemment. J’essayerai durant cet exposé de ne pas trop rentrer dans les détails pour que ce dernier reste dans l’ensemble abordable à tout le monde.
  • Schémas AP pour des équations cinétiques avec limite de diffusion fractionnaire

    — Hélène Hivert

    30 juin 2016 - 16:00Salle de séminaires IRMA

    Dans cet exposé, je considérerai une équation cinétique collisionnelle qui dégénère en une équation de diffusion fractionnaire quand le nombre de Knusden tend vers 0. Cette limite est obtenue en considérant des particules dont l'équilibre est une fonction à décroissance polynomiale. La résolution numérique de tels problèmes se heurte aux difficultés habituelles des schémas Asymptotic Preserving : une approche naïve mène à des schémas dont les coûts de calcul sont déraisonnables dans les régimes asymptotiques. Plus précisément, étant donné un problème $P^\varepsilon$ qui dégénère en un problème $P^0$ quand le terme de raideur $\varepsilon$ tend vers $0$, il s'agit d'écrire un schéma qui permet la résolution numérique du problème pour tous les $\varepsilon$ autorisés, sans relation entre la discrétisation et $\varepsilon$. Dans le cas de l'équilibre à décroissance polynomiale que nous considérons, il est en outre crucial de traiter correctement les grandes vitesses pour assurer la dégénérescence du schéma vers un schéma qui résout l'équation de diffusion fractionnaire. Après avoir expliqué formellement comment une équation cinétique avec équilibre à décroissance polynomiale dégénère en une équation de diffusion fractionnaire, j'utiliserai cette étude pour écrire trois schémas possédant la propriété AP basés respectivement sur une formulation implicite en variable de Fourier, une réécriture micro-macro et une formulation de Duhamel de l'équation cinétique. Leurs propriétés seront illustrées numériquement. J'expliquerai ensuite comment l'approche mise en œuvre peut être adaptée à d'autres cas de limites de diffusion anormale.
  • Réunion d'organisation

    — Audrey Vonseel

    15 septembre 2016 - 16:00Salle de séminaires IRMA

  • Théorème de Liouville-Rosenlicht

    — Guillaume Klein

    20 octobre 2016 - 16:00Salle de séminaires IRMA

  • De Maxwell à Yang-Mills Partie 1

    — Alexander Thomas

    17 novembre 2016 - 16:00Salle de séminaires IRMA

    L'objectif de l'exposé sera de montrer le formalisme esthétique de l'électromagnétisme en termes mathématiques. Durant ce "voyage", on rencontrera d'une manière naturelle les formes différentielles, les variétés, les fibrés, ... Ce point de vue sur l'électromagnétisme s'apprête facilement à se généraliser aux équations de Yang-Mills dans les théories de jauges qu'on discutera dans un autre exposé.
  • Autour de la fonction maximale de Hardy-Littlewood

    — Frédéric Valet

    1 décembre 2016 - 16:00Salle de séminaires IRMA

  • Exemple d'algèbre de composition : les quaternions

    — Philippe Meyer

    8 décembre 2016 - 16:00Salle de séminaires IRMA

  • De Maxwell à Yang-Mills Partie 2

    — Alexander Thomas

    15 décembre 2016 - 16:00Salle de séminaires IRMA

    Le formalisme mathématique de l'électromagnétisme, que j'avais présenté la dernière fois, se généralise naturellement à ce qu'on appelle les théories de jauges. On parlera donc de fibrés, connexions et courbure. L'équivalent des équations de Maxwell sont les équations de Yang-Mills qu'on discutera. Ces équations sont à la base du modèle standard de la physique des particules...